Steampunk vape

29.1.19

E-cigarette et Steampunk : une alliance parfaite

Née des expérimentations d’un inventeur de génie et connaissant un immense essor depuis ses balbutiements, considérée comme une véritable révolution, la vape rappelle à bien des égards l’aventure de l’industrie. Pas étonnant que les plus geeks de ses aficionados se soient emparés des codes d’un genre qui élève la machine à vapeur au rang d’art : le steampunk.

Machines à vapeur et rétrofuturisme

À l’origine genre littéraire apparenté à la science-fiction, le steampunk met en scène des intrigues relevant le plus souvent de l’uchronie, dans une époque victorienne et édouardienne fantasmée. Son inspiration ? La Révolution industrielle, née à la fin du XVIIIe siècle, qui trouve son apogée au XIXe avec la généralisation, dans les usines et les transports, de l’usage de la machine à… vapeur. L’univers de la vape s’est donc naturellement inspiré de cette esthétique raffinée et puissante, définie par les précurseurs du roman d’anticipation — de Mary Shelley à HG Wells en passant par l’incontournable Jules Verne — et du rétrofuturisme de Terry Gilliams, Tim Burton ou de Miyazaki.
Métal poli ou patiné, formes dentelées ou arrondies évoquant locomotives et roues à aubes, jeux de transparence pour mieux laisser voir la belle mécanique des mods ou les prouesses du coil porn… les experts de la vape rivalisent de créativité pour rendre hommage aux grands anciens dont ils maîtrisent les codes sur le bout des doigts avec la e-cigarette steampunk.

Nautilus et Tesla : naissance de la vape steampunk

Ainsi, vous avez certainement croisés ces deux incontournables, accessibles à toutes les bourses, dans votre shop ou sur internet.
Grand classique des clearomiseurs, le célébrissime Nautilus, transparent et arrondi comme le hublot d’un sous-marin, tout en courbes et en détails rétro, vous entraîne dans une aventure en compagnie du capitaine Nemo…
Avec leur décor d’engrenages et de circuits imprimés, les mods Punk de la société Tesla — du nom de Nicolas Tesla (1856-1943), inventeur prolifique (à qui l’on doit notamment le développement du courant alternatif pour le transport et la distribution de l’électricité) et figure culte de « savant fou » — séduiront les amateurs de produits haut de gamme aux finitions soignées pour un prix modéré (moins de 60 €).

Les modeurs

Pour une vape steampunk rétrofuturiste de prestige, on ira voir du côté des modeurs, ces artisans de talent qui conçoivent des cigarettes électroniques d’exception, véritables œuvres d’art produites en séries ultra limitées (ce qui bien sûr a un prix).
Ainsi Éric Juan, dit « le plombier volant », amateur de science-fiction uchronique et artiste de la vape, fabrique à la main des objets poétiques et précieux, selon des techniques traditionnelles. Des pièces uniques, extravagantes et élégantes, aux finitions parfaites, qui trouveraient leur place dans un cabinet de curiosités moderne ou, pour reprendre ses mots, dans la main « d’un homme de goût du XIXe siècle ». Rasoir d’Ockham, Chat de Schrödinger, Éclateur de Tesla (encore lui)… Pour avoir le plaisir de posséder l’une de ces petites merveilles au nom évocateur, fruits de nombreuses heures de travail, il vous faudra cependant débourser plus de 500 euros. Le prix d’un voyage dans une machine à remonter le temps…

Zurück nach oben