Comment choisir sa résistance de cigarette électronique ?

    Resistance Cigarette Electronique blu

    COMMENT FONCTIONNE UNE RÉSISTANCE ?

    QUELLE RÉSISTANCE POUR QUEL TYPE DE VAPE ?

    QUELLE RÉSISTANCE POUR QUEL MATÉRIEL ?

    QUELLE RÉSISTANCE CHOISIR ?

    • Résistances à mèches longues de type CE4 ou T2. Robustes et peu onéreuses, idéales pour commencer sur du matériel de type Kanger 2 ou Blu Pro, elles sont équipées de mèches de silice, de verre ou de coton dont les longs poils font monter le liquide par capillarité vers la résistance. Bon rapport qualité/prix.
    • Résistances simples BCC (ou « Single coil ») : équipées d’un fil simple et d’une mèche courte, elles produisent une vapeur tiède à chaude et restituent convenablement les saveurs. Bon rapport qualité/prix.
    • Résistances doubles BDC (« Dual coil ») : équipées d’un double fil résistif, elles présentent une surface de chauffe plus importante et produisent une vapeur plus dense. D’un bon rapport qualité/prix, elles consomment 10 à 20 % de liquide en plus en fonction de la puissance à laquelle elles sont soumises.
    • Résistances verticales BVC (« Bottom Vertical Coil ») : placées dans une cheminée verticale, elles produisent une vapeur généreuse et restituent bien les saveurs. Durée de vie prolongée et bon rapport qualité/prix.
    • Résistances subhom : d’une valeur inférieure à 1 ohm, elles produisent à forte puissance, avec leur coton bio ou leur céramique poreuse coulée autour du fil résistif, une vapeur dense et très généreuse. Destinées à un matériel spécifique et à des e-liquides très visqueux (fort taux de glycérine végétale), elles coûtent cher à l’usage. Pour les experts à gros budget.
    • Ajustez la puissance de votre batterie à la valeur de votre résistance. Plus la valeur (en ohms) de la résistance est basse, plus elle exige de puissance (en watts) pour fonctionner. Et donc, plus la valeur (en ohms) de la résistance est haute, plus cette puissance (en watts) doit être faible.
    • Amorcez bien vos résistances, en laissant à la mèche en contact avec le fil résistif le temps de s’imbiber d’e-liquide. Pour accélérer le processus, imbibez la mèche de quelques gouttes de liquide, remplissez le réservoir, fermez l’air flow de votre clearomiseur et aspirez une dizaine de fois sans opérer de pression sur le switch de votre appareil.
    • Évitez le « dry hit », ou « bouffée sèche », en veillant à conserver un niveau d’e-liquide suffisant pour imbiber la mèche de votre résistance. Respectez aussi des temps de pause d’une dizaine de secondes entre chaque inhalation, pour permettre au fil résistif de refroidir. Vous prolongerez la durée de vie de votre résistance et éviterez ce qu’on appelle le « dry hit », une sensation très désagréable qui dégage en plus des substances potentiellement nocives.

    QUAND CHANGER DE RÉSISTANCE ?

    COMMENT CHANGER LA RÉSISTANCE ?

    • Dévissez la batterie de votre e-cigarette. Si votre clearomiseur se remplit par le haut, dévissez le drip tip (ou embout buccal). S’il se remplit par le bas, dévissez la bague air flow.
    • Dévissez la résistance usagée et nettoyez la base du clearomiseur.
    • Vissez bien la nouvelle résistance, imbibez la mèche de quelques gouttes d’e-liquide et remplissez le réservoir du clearomiseur.
    • Amorcez votre résistance : sans allumer votre batterie et air flow fermé, aspirez une dizaine de fois et patientez plusieurs minutes avant de vapoter, pour vous assurer que la fibre au contact du fil résistif est bien imbibée.