Comment fonctionne une cigarette électronique ?

D’après un récent sondage, 49 % des français pensent que le bon fonctionnement d’une cigarette électronique est le résultat du travail de lutins dans la batterie, 38 % qu’elles sont fabriquées à Poudlard, 26 % que c’est une invention de Satan, qu’il a commencé à travailler dessus entre le rock’n’roll et les jeux vidéo. 15 % pensent que les e-liquides sont issus de la fermentation de la sueur de licorne. La réalité est plus terre à terre.

Casserole, cigarette électronique, même combat...

Le design des cigarettes électroniques est tel que parfois, on a du mal à comprendre que c’est de la vape. De temps en temps, ça ressemble à une clé USB, à d’autres moments à un sabre laser. Pour bien comprendre le fonctionnement d’une cigarette électronique, il faut simplement se demander : « à quel appareil commun peut se comparer une e-cig ». Son fonctionnement ressemble ni plus ni moins à la réaction observée lorsque vous chauffez une casserole d’eau qui chauffe à 100 °C. Respect à Hon Lik mais il n’a pas inventé la poudre. Cigarette électronique et casserole partagent la même fonction : faire changer d’état un liquide pour qu’il passe à l’état gazeux. Comparons donc les deux dispositifs.

Pour chauffer quelque chose, il faut de toute façon une source d’énergie. Le feu situé sous la casserole, c’est la batterie de la cigarette électronique. En appuyant sur le bouton on ferme un circuit électrique, ce qui permet de chauffer un fil résistif situé dans la résistance. Là, on est un peu dans la partie non visible de sa cigarette électronique. Pour bien comprendre ce qui se passe, un autre objet peut éclairer ce propos et c’est le cas de le dire, c’est une ampoule électrique ; en appuyant sur un interrupteur, un filament est chauffé, tellement chauffé qu’il en devient incandescent. On observe la même chose dans une résistance. La température de l’ampoule au niveau de filament s’élève à 3500 °C, celle à l’intérieur d’une résistance à 180 °C environ, ce qui tombe plutôt bien, c’est la température de vaporisation du propylène glycol (PG) et de la glycérine végétale (VG). Dans cette comparaison, le clearomiseur correspond donc à la casserole et l’e-liquide est évidemment de l’eau.

Coton + fil résistif = LOVE

La cigarette électronique est cependant un tantinet plus sophistiquée qu’une casserole. Bien saisir ce qui va suivre vous aidera à mieux utiliser au quotidien votre matériel. Il faut bien comprendre qu’à l’intérieur d’un si petit objet, il y a une grande circulation de fluides et d’air. Le premier transfert concerne celui du liquide dans la résistance. Quand vous regardez un de ces objets de plus près, vous constatez qu’il y a forcément des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous. L’ensemble de la résistance baigne dans le liquide mais ce sont les propriétés physiques du coton qui sont la clé de tout. C’est la capillarité du coton qui se trouve à l’intérieur de la résistance qui permet au liquide d’aller là où il doit se trouver. En peu de temps, le coton se remplit de liquide et lorsqu’il est bien imbibé, il est possible de vaper. Le coton n’est pas placé n’importe comment. Le fil résistif qui va chauffer comme un filament a une double fonction ; nous l’avons vu, il chauffe et permet d’atteindre rapidement une température élevée ; mais il sert également de support au coton qui n’est jamais agencé n’importe comment. Coton et fil résistif sont donc en contact dans un mariage harmonieux. Le coton est sensible à la température, le fil chauffe très fortement, cela pourrait être une relation façon « Fifty shades of Grey ». Mais si le coton est bien rempli de liquide, il vit cela très bien. On comprend évidemment qu’il faut que le coton soit bien imbibé pour ne pas se prendre un coup de chaud que l’utilisateur identifie tout de suite : le dry hit. Le vapoteur doit donc toujours veiller à ce que son réservoir soit rempli un minimum. Le coton de la résistance doit être considéré comme une petite poche de liquide qui va se vaporiser en premier tout en se remplissant de nouveau grâce à la capillarité. Mais attention à ne pas enchainer les aspirations trop rapidement ; dans ce cas en effet, on assèche le coton plus vite qu’il ne peut s’imbiber de nouveau. Et même si le réservoir de la cigarette électronique est plein, c’est également un dry hit garanti.

Et surtout, ne manquez pas d’air…

Mais une e-cig n’est pas simplement un transfert de fluide de l’extérieur de la résistance vers l’intérieur, c’est aussi un déplacement d’air.

Quand on prend une aspiration, tout en appuyant sur le bouton, on obtient sa vapeur. Pour simplifier cette partie, imaginez une paille, on aspire et on met un doigt au bout pour constater qu’effectivement, il n’y a plus d’air. C’est exactement pareil avec la vape, il y a un circuit d’air, parfois avec un airflow réglable pour une vape plus serrée ou plus aérée. L’aspiration a là aussi une double fonction. La première est évidente, elle permet à la vapeur d’être aspirée, ce qui est tout de même le but de la manœuvre. Mais elle va aussi refroidir la résistance. Avec du matériel qui génère plus de vapeur, on a tendance à aspirer timidement au début et c’est une erreur. Il faut au contraire prendre de belles aspirations autoritaires afin de freiner la montée en température naturelle dans la résistance. C’est aussi pour cette raison qu’on évite de garder une cigarette électronique allumée dans sa proche ou dans un sac, pour éviter des pressions accidentelles sur le bouton qui vont chauffer pour rien la résistance et l’abimer prématurément.

Voilà, c’était les basiques de la cigarette électronique ; si on vous demande comment ça marche, vous pouvez expliquer cela. Ou pour faire plus simple, expliquez que c’est le résultat d’une joint-venture entre des fées et des licornes.

Comment débuter le vapotage | blu

Comment débuter le vapotage ?

Pour bien réussir le passage à la vape, vous avez besoin d’une chose : un déclic qui sera suivi d’une motivation.
Kit cigarette électronique myblu | blu

Kit cigarette électronique myblu

Une cigarette électronique design au format nomade. Facile à glisser dans votre poche et parfaite pour vapoter en toute discrétion.
Comment fonctionne une batterie d’e-cigarette ? | blu

Comment fonctionne une batterie d’e-cigarette ?

Si cette question vous intéresse, n’allez pas chercher plus loin : ci-dessous, nous vous expliquons comment fonctionne la batterie de votre e-cigarette et comment bien l’entretenir pour en préserver la durée de vie.
Comment débuter le vapotage | blu

Comment débuter le vapotage ?

Pour bien réussir le passage à la vape, vous avez besoin d’une chose : un déclic qui sera suivi d’une motivation.
Haut de page