Blog
Plus Icon
Comment choisir et entretenir sa batterie de cigarette électronique ?

Comment choisir et entretenir sa batterie de cigarette électronique ?

La batterie de cigarette électronique est un élément indispensable : quand elle est déchargée, impossible de vapoter ! S’assurer de son bon fonctionnement est donc la garantie d’une expérience de vape réussie.

La batterie stocke l’énergie électrique grâce à laquelle elle alimente, quand elle est actionnée (au moyen du bouton « switch » ou par simple aspiration), la résistance du clearomiseur qui chauffe et vaporise alors l’e-liquide contenu dans le réservoir. Petit tour d’horizon des technologies disponibles sur le marché, pour savoir comment choisir et entretenir sa batterie de cigarette électronique et pour une vape sur-mesure de longue durée.

Quel type de batterie de cigarette électronique choisir ?

La grande majorité des cigarettes électroniques sont alimentées par des batteries au Lithium-Ion. Sans effet mémoire, elles supportent d’être rechargées partiellement des centaines de fois et sont dotées d’un circuit électronique qui régule la tension du courant (mesurée en volts) et les protège contre les surcharges, les courts-circuits et les décharges brutales.

Les batteries plates et fines :

Ces batteries de petite dimension (format poche) ne requièrent aucun réglage de voltage ou de wattage. Elles vont de 500 à 1500 mAh cadencée à une puissance moyenne de 9 à 20 W. Myblu en est un exemple.

Les batteries cylindriques :

Toujours très répandues, ces batteries de première génération disposent, pour certaines d’entre elles, d’une molette en bas de la coque permettant de faire varier le voltage (de 3,7 à 5 volts environ). Blu Pro appartient à cette catégorie.

Les batteries parallélépipédiques :

Intégrées aux modèles de box tout-en-un, elles disposent d’un écran digital sur lequel on peut ajuster le voltage et/ou le wattage. Leur format offre un look de « rupture » à la vape.

Les accus :

Interchangeables, ces piles rechargeables de grande capacité sont insérées dans la coque des mods, quelle que soit leur forme. Il en existe de deux sortes : Lithium-Ion à protection électronique et IMR (Lithium-Manganèse), une chimie extrêmement stable mais non protégée (à réserver aux mods électroniques, eux-mêmes sécurisés, à moins d’hybrider son mod mécanique d’un chipset de sécurité).

Pourquoi faire varier le voltage et le wattage ?

Jouer sur le voltage permet d’agir sur la production de vapeur. Quand elle est chargée à 100 %, la batterie de votre e-cigarette délivre une tension maximale, qui décroît au fur et à mesure de son utilisation. Pour conserver les mêmes sensations, il faut donc augmenter le voltage. Ce réglage est manuel sur certaines batteries cylindriques de première génération, automatique sur les mods électroniques.

Régler le wattage des batteries les plus perfectionnées permet à l’utilisateur de moduler la puissance de son appareil et de vapoter en inhalation directe s’il installe une résistance de valeur basse (inférieure à 1 ohm) dans son clearomiseur, ou en inhalation indirecte si cette valeur est comprise entre 1 et 2,5 ohms.

Quelle est l’autonomie d’une batterie ?

La capacité de stockage de la batterie de votre cigarette électronique (exprimée en milliampères/heure) influe sur ses dimensions, sa puissance et son autonomie. L’autonomie est pourtant difficile à déterminer en soi, car elle dépend de la fréquence et de la durée des bouffées, ainsi que des réglages et du clearomiseur sélectionnés par l’utilisateur. Les gros fumeurs ou les amateurs d’inhalation directe privilégieront les batteries à grande capacité (jusqu’à 5000 mAh) : elles ont assez de puissance pour produire beaucoup de vapeur et tenir sur la durée. Plus ergonomiques, les systèmes d’appoint (à partir de 180 mAh) permettent de vapoter en toute circonstance ou presque, mais ont une autonomie beaucoup plus réduite.

Les batteries blu présentent un bon compromis, adapté à leur usage :

  • Nomade et discret pour myblu (350 mAh) : environ 6 heures d’autonomie.
  • Autonome pour blu Pro (1100 mAh) : environ 12 heures d’autonomie.

Batterie intégrée ou batterie amovible : que choisir ?

La source d’énergie d’une cigarette électronique étant toujours une batterie, visible ou pas, elle est toujours rechargeable. Le fait de pouvoir y accéder permet une plus grande souplesse dans l’utilisation de la vape : une donnée à prendre en compte lors de votre achat.

  • Dans la vape, tout est question de choix. Aspiration directe ou indirecte, nicotine ou sels de nicotine, capsules ou réservoir, clearomiseur ou dripper, etc. Si vous optez pour une cigarette électronique aux dimensions modestes, la batterie sera forcément intégrée et donc inamovible. En choisissant un modèle un peu plus gros, vous aurez le choix. Et si vous cherchez souplesse et liberté, l’option batterie amovible est plus que conseillée.
  • En effet, lorsque votre batterie est vide, la seule solution qui s’offre à vous est de brancher le câble USB et d’attendre qu’elle soit pleine. En général, vous rechargez la nuit et la déchargez le jour. Il s’agit d’éviter les micro-charges, les charges de dix minutes pour pouvoir prendre une vingtaine d’aspirations par exemple. Pour quelle raison ? Parce que batteries ou accus sont prévus pour 300 cycles de charge. Au bout de 300 charges pleines et 300 décharges, le temps de chargement sera plus long et surtout, votre vape se déchargera plus vite. Progressivement, les performances de votre cigarette électronique ne seront plus celles du premier jour. Notez cependant que les e-cigarettes blu sont équipées d’un système passthrough micro-USB qui permet de continuer à vapoter pendant la charge !
  • Et c’est là que réside l’intérêt d’un accu amovible : lorsque celui-ci montre des signes de faiblesse, on peut le remplacer et le recycler. Ainsi, les box qui bénéficient d’un réceptacle à accu amovible sont utilisables des années encore, ce qui n’est pas le cas de celles à batterie intégrée.

Quel intérêt présentent les batteries amovibles ?

  • Les accus amovibles présentent plusieurs intérêts.
  • Imaginons d’abord quelqu’un qui vape en permanence et pour qui un accu de 3000 mAh es insuffisant pour la journée. Il lui en faut donc idéalement un second car, même s’il est possible de vaper pendant la charge sur la plupart des modèles, ce n’est pas forcément très pratique. Si cette personne dispose d’un accu amovible, il lui suffit de le retirer, de le mettre en charge sur un chargeur séparé et d’en utiliser un second. Ainsi, en quelques secondes, sa vape sera de nouveau alimentée.
  • Ensuite, les e-cigarettes ont toutes un talon d’Achille, et c’est souvent le même : la fragilité du port USB. A force de brancher et de débrancher le câble, une usure se crée. Votre port USB est abimé ? Procurez-vous un combo accu + chargeur (dénichable dans quasiment toutes les boutiques d’e-cigarettes) et vous n’aurez plus à vous soucier de l’usure du port USB et aurez une bien meilleure souplesse au quotidien.
  • Que reste-t-il donc aux box dont les accus ne sont pas interchangeables ? Disons qu’elles sont en général de taille plus modeste, donc plus discrètes et qu’elles sont souvent un peu moins chères. Tout dépend donc aussi de votre budget, sachant que les boutiques proposent bien sur aussi des promotions sur les box avec accus amovibles.
  • Mais vous ne souhaitez vraiment pas vous encombrer avec un chargeur d’accu sur le bureau ou dans votre sac, la box non ouvrable est évidemment la solution idéale. Et pour encore plus de discrétion et moins d’encombrement, la batterie tubulaire de Blu est à privilégier.

Comment bien recharger sa batterie de cigarette électronique ?

Rien de plus désagréable que de se retrouver à sec. Pensez donc à recharger votre e-cigarette avant de sortir, ou à emporter votre chargeur ou le câble USB permettant de la brancher sur un ordinateur ou une tablette. Les batteries Lithium-Ion, munies de protection de surcharge, se déconnectent une fois qu’elles sont entièrement chargées. Il existe plusieurs systèmes de charge :

Système avec chargeur et filetage eGo ou 510 : 

La plupart des batteries équipées de pas de vis peuvent être rechargées au moyen d’un chargeur adapté, délivrant une tension de 4,2 volts à une intensité de 400 mAh. Il suffit de retirer le clearomiseur et de visser avec précaution la batterie sur le chargeur, qu’on branche ensuite sur le secteur. Ce système est cependant assez ancien et plus vraiment d’actualité.

Système Passthrough micro-USB :

Les modèles haut de gamme et les e-cigarettes blu sont équipés de ce système, de loin le plus pratique, puisqu’il permet de continuer à vapoter pendant la charge. Inutile de dévisser le clearomiseur, il suffit de connecter le câble du chargeur directement au port micro-USB de la batterie et de brancher le câble sur le secteur ou sur tout autre appareil muni d’une sortie USB (ordinateur, tablette, etc.). Ce système avec câble micro-USB a un autre aspect extrêmement pratique puisque, même si vous avez oublié ou perdu le vôtre, vous pouvez toujours recharger votre e-cigarette en empruntant celui de quelqu’un d’autre. Cette flexibilité n’existe pas si vous disposez d’un appareil doté d’un chargeur propriétaire.

Les accus se rechargent sur un chargeur dédié, branché sur le secteur ou une sortie USB.

Pour un fonctionnement optimal, pensez à recharger régulièrement votre batterie, en évitant qu’elle ne se décharge complètement. Prenez soin aussi de ne pas la laisser branchée trop longtemps, même s’il peut être tentant de laisser votre e-cigarette se recharger pendant la nuit. De nombreux modèles d’e-cigarettes indiquent, au moyen d’une LED, le moment où la batterie est complètement chargée. En gardant un œil sur ces indicateurs, vous ne compromettrez pas son efficacité.

Quel est le temps de charge de ma batterie ?

Le temps de charge dépend de la capacité de la batterie et du chargeur utilisé. La recharge de votre cigarette électronique sera plus rapide si le chargeur est branché sur secteur que par micro-USB. Les e-cigarettes blu se rechargent en un temps record. Les temps de charge sont les suivants :

myblu : moins de 40 minutes. Quand vous la branchez, le voyant lumineux clignote en orange, puis se stabilise en rouge pendant la charge. Il s’éteint une fois que la batterie est chargée.

blu Pro : environ 3 heures. Le voyant lumineux à l’extrémité de la coque clignote 3 fois, devient bleu et indique la progression de la charge. Quand la batterie est pleine, le voyant clignote 20 fois puis désactive l’appareil.

Que faire si ma batterie ne tient pas la charge ?

Si votre batterie semble ne pas tenir la charge, il peut y avoir plusieurs raisons :

  • Les rainures peuvent être sales. Dans ce cas, retirez la batterie du réservoir ou clearomiseur puis frottez un coton sur les rainures de la batterie en faisant de petits cercles. Les résidus apparaîtront alors sur le coton.
  • Le chargeur peut mal fonctionner.
  • Il peut également y avoir un problème avec la batterie.

Quel que soit le problème, n’hésitez pas à appeler le service client Blu au 0800 941 609 : nous vous proposerons aide et conseils avec plaisir.

Comment entretenir la batterie de ma cigarette électronique ?

La batterie de cigarette électronique est un élément indispensable : quand elle est déchargée, impossible de vapoter ! S’assurer de son bon fonctionnement est donc la garantie d’une expérience de vape réussie. Voici quelques conseils pour bien entretenir votre batterie de cigarette électronique.

Attention à la poussière !

Tout comme les drip tips, les batteries doivent être régulièrement débarrassées des poussières et des résidus qui peuvent s’y infiltrer, surtout si vous transportez votre e-cigarette dans votre sac ou dans votre poche.

Pour des recharges rapides et sereines, essuyez régulièrement le port micro-USB de votre batterie. Nettoyez régulièrement l’oxydation des pas de vis et des connecteurs au moyen d’un chiffon sec ou d’un coton-tige. Pour éviter que votre batterie de cigarette électronique ne s’encrasse quand vous ne vous en servez pas, a fortiori si vous en possédez plusieurs, stockez votre matériel dans des étuis isolants, dans une boîte ou un tiroir à l’abri du soleil et de la poussière. Protégez l’e-cigarette que vous emportez avec vous des chocs, de la poussière et de tout contact indésirable en la glissant dans un étui ou une pochette. En plus, vous la retrouverez plus facilement au fond de votre sac ! Transportez toujours vos batteries de rechange dans une boîte en plastique ou un étui en silicone, afin de prévenir tout contact avec des pièces métalliques (clés, trombones, pièces de monnaie, etc.) ou avec des liquides.

Quelles précautions d’usage respecter ?

Sur le site en Recherche et Développement de la Silicon Valley en Californie, les batteries blu sont testées dans toutes les conditions. Des conditions climatiques extrêmes sont créées artificiellement afin de tester les batteries, simulant la chaleur extrême du Sahara comme les températures glaciales de l’Antarctique. Ainsi, où que vos aventures vous mènent, votre vape blu vous accompagnera, à condition bien sûr de respecter quelques précautions d’usage et d’entretien de la batterie.

Si les batteries d’e-cigarettes ne présentent pas plus de risques d’explosion que celles des téléphones portables, pour prolonger leur durée de vie et éviter tout désagrément, il est important de suivre ces recommandations :

  • Respectez la durée de la première charge pour assurer à votre batterie une plus grande autonomie et une durée de vie maximale.
  • Utilisez un chargeur adapté et respectez les instructions et précautions d’usage (polarité, branchement, etc.)
  • Rechargez régulièrement votre batterie, en évitant qu’elle ne se décharge complètement.
  • Vérifiez que la charge est complète avant de débrancher le boitier ou la batterie.
  • Ne laissez pas une batterie en charge trop longtemps (avec un boitier de recharge blu™, vous pouvez stocker une batterie entièrement chargée dans la fente 4) ou sans surveillance.
  • Utilisez votre batterie régulièrement : plus elle sert, plus la puissance circule à travers ses cellules.
  • Verrouillez votre cigarette électronique quand vous ne vous en servez pas (même quand vous la rangez dans votre poche) pour éviter les décharges intempestives.
  • Faites des pauses de 10 secondes entre les bouffées pour éviter la surchauffe.
  • Ne chargez pas votre batterie si la température ambiante est inférieure à 0°C ou supérieure à 50 °C.
  • Évitez les chocs violents.
  • N’exposez jamais une batterie au soleil ni à une température supérieure à 80 °C.
  • Évitez tout contact avec des éléments métalliques et transportez vos accus dans une boîte ou un étui en silicone.
  • N’essayez jamais d’ouvrir, de démonter ou d’enlever l’enveloppe de votre batterie.
  • Maintenez vos batteries propres et sèches. Nettoyez donc régulièrement les connecteurs de la batterie et de votre clearomiseur avec un tissu sec pour éliminer résidus et oxydation.
  • N’utilisez pas une batterie qui semble endommagée (déformation, gaine déchirée, fuite de liquide, etc.)
  • En fin de vie, lorsque les batteries ne présentent plus d’autonomie suffisante malgré de fréquentes recharges, elles doivent être recyclées. Déposez-les dans une boîte prévue à cet effet en déchetterie, en magasin de bricolage ou en supermarché. Pour vous remettre à vapoter, il vous faudra en racheter une neuve, en ligne ou dans un magasin spécialisé. N’achetez ni contrefaçons, ni clones : il en va de votre sécurité.

Essayer myblu