Blog
Plus Icon
Inhalation directe ou inhalation indirecte, comment choisir ?

Inhalation directe ou inhalation indirecte, comment choisir ?

Il existe une multitude d’e-cigarettes différentes sur le marché, mais seulement deux façons de vapoter, c’est-à-dire d’inhaler la vapeur : de façon directe ou indirecte.

Il existe une multitude d’e-cigarettes différentes sur le marché, mais seulement deux façons de vapoter, c’est-à-dire d’inhaler la vapeur : de façon directe ou indirecte. On choisira l’une ou l’autre en fonction de ses besoins en nicotine et des sensations qu’on recherche, ainsi que de l’usage que l’on peut ou veut avoir de sa cigarette électronique, esthétique incluse.

L’inhalation directe

Ce type d’inhalation, appelé « Direct to Lung » en anglais (ou encore « DTL »), se caractérise par l’aspiration directe vers les poumons d’une vapeur très abondante. L’inhalation directe se caractérise par un tirage aérien et nécessite des résistances basses, inférieures à 1 ohm (autour de 0,5 généralement), dites « sub-ohm ».

Chauffées à forte puissance (jusqu’à 200 watts sur certains modèles, même s’il est assez rare de pousser une box dans ses derniers retranchements), ces résistances produisent des bouffées généreuses qui garantissent un hit puissant avec des e-liquides peu dosés en nicotine. Il faut bien comprendre que le volume de vapeur généré avec la vape à inhalation directe est proportionnel à la quantité d’e-liquide consommé. En s’orientant vers ce type de matériel, on baisse en général le taux de nicotine de façon assez mécanique. Le taux de nicotine est moins fort mais on consomme plus de liquide ; le hit au final est à peu près similaire. En conservant le même taux de nicotine en passant d’une e-cigarette à inhalation indirecte à de la vape à inhalation directe, ça peut gratouiller un peu dans la gorge. On baisse donc le taux de nicotine. Elle est aussi appréciée des amateurs de saveurs, car à forte puissance certains mélanges révèlent toutes leurs nuances. Les avantages sont donc multiples ; une partie des vapoteurs recherche une vapeur généreuse, d’autres recherchent de la saveur plus prononcée. Un kit à inhalation directe répond parfaitement à ces exigences.

Avec sa résistance de 0,6 ohm, blu ACEtm est l’appareil idéal pour vapoter en inhalation directe des saveurs sans nicotine ou contenant de la nicotine base classique. Pour profiter pleinement de sa vapeur et de son autonomie longue durée, il est déconseillé de remplir le clearomiseur avec des e-liquides contenant des sels de nicotine. Pour une expérience de qualité avec les sels de nicotine, préférez myblu !

Qu’est-ce que l’inhalation indirecte ? Quels sont les avantages ?

Ce type d’inhalation, appelé « Mouth to Lung » en anglais (ou encore « MTL »), se pratique en deux temps, en retenant un instant la vapeur en bouche avant de la faire descendre dans les poumons. C’est la vape à inhalation indirecte.

La vape à inhalation indirecte se caractérise par un tirage serré et nécessite des résistances hautes, d’une valeur supérieure à 1 ohm, chauffées à faible ou moyenne puissance (20 watts maximum). On ne produit ainsi pas énormément de vapeur, ce qui convient particulièrement bien aux vapoteurs ayant des besoins élevés en nicotine. La vape à inhalation indirecte est donc parfaitement adaptée aux e-liquides contenant des sels de nicotine, qui ne provoquent pas de hit puissant en gorge, mais diffusent rapidement des concentrations élevées de cette substance (20 mg maximum en France).

Les avantages de l’inhalation indirecte sont très, très nombreux. Tout d’abord, socialement, c’est beaucoup mieux perçu. Une vape à aspiration directe génère beaucoup de vapeur et même dans la rue, cela peut être mal perçu. Ensuite, on est sur des modèles, discrets, légers transportables. Et puis il faut bien admettre que c’est plutôt économique. Plus haut, nous vous expliquions que le volume de vapeur à l’expiration était proportionnel à la quantité d’e-liquide consommé. Après le premier achat de la cigarette, le consommable principal, c’est l’e-liquide. En consommant 30ml ou 2ml par jour, le coût peut être d’un facteur un à quinze ! Autre avantage d’une cigarette électronique dont le clearomiseur est orienté MTL, ils consomment aussi beaucoup moins d’énergie et c’est la raison pour laquelle les box et les cigarettes électroniques de ce matériel sont plus transportables.

Mais la vraie question qui vient évidemment après avoir présenté la vape à inhalation directe ou indirecte, c’est… « Quel est le mieux ? ». On aime les réponses péremptoires. Salé ou sucré ? Noir ou blanc ? Netflix, OCS ou Prime ? Eh bien non, il n’y aura pas de réponse évidente à cette question. Tout simplement parce que ça dépend de… vous. La seule chose que l’on puisse avancer, c’est que lorsque l’on débute dans la vape, mieux vaut l’aspiration en deux temps. Ensuite, si on veut évoluer, on peut s’initier à la vape à aspiration directe, par curiosité et persévérer dans cette voie si ça nous plait. Mais ce n’est pas obligatoire et un vapoteur ayant pris le bon produit dès le départ peut rester dessus le temps qu’il faut.

Et puis on peut voir les choses autrement. Il n’y a pas de bataille entre les e-cigarettes à inhalation directe ou indirecte. Ils peuvent être parfaitement complémentaires en fonction des circonstances. Dans un bar, dans un restaurant, si c’est permis, il vaut mieux utiliser un matériel modeste. Si on est plus à l’air libre, sans beaucoup de personnes aux alentours, on peut alors se permettre la production de nuages plus conséquents. Deux dispositifs peuvent donc être complémentaires.

myblu, tous les avantages dans un même petit objet ?

Avec son système à cartouches pré-remplies, myblu est le kit cigarette électronique idéal pour vapoter en inhalation indirecte des saveurs classiques ou des sels de nicotine. Avec son tirage serré, son esthétique fuselée qui se glisse dans poche et sa vapeur discrète, c’est la vape nomade par excellence, a fortiori avec les sels de nicotine, qui garantissent un effet quasi-immédiat. Parfait pour la pause, quand on n’a que quelques minutes devant soi !