Blog
Plus Icon
La e-cigarette de backup… Pourquoi ?

La e-cigarette de backup… Pourquoi ?

On a tous croisé à un moment donné un geek de la vape ; il vape une saveur différente par jour, il a une dizaine de e-cigarettes électroniques, au bas mot. Sans aller jusque-là, une deuxième e-cig, pourquoi pas ?

On a tous croisé à un moment donné un geek de la vape ; il vape une saveur différente par jour, il a une dizaine de e-cigarettes électroniques, au bas mot. Sans aller jusque-là, une deuxième e-cig, pourquoi pas ?

La roue de secours

« J’avais plus de batterie, j’ai craqué… » Cette phrase, elle a été souvent entendue. Craqué, en fonction de la personne, ça veut peut-être dire « j’ai signé la pétition pour que soit tournée de nouveau la dernière saison de Game of Thrones », « J’ai mis ce qui devait aller dans la poubelle jaune dans la poubelle classique », « J’ai mangé un pot de glace complet devant Bambi en pleurant ». On a tous son point faible. Pour dire enfin « Plus jamais ça », un backup s’impose.

Le backup sera la e-cigarette électronique qui ne servira pas forcément qu’en cas de coup dur, quand l’e-cig principale ne fonctionne plus ou que la batterie est vide. Elle peut également servir occasionnellement, en fonction des circonstances. On doit en prendre autant soin que la première sinon, ça reviendrait à avoir une voiture avec une roue de secours crevée dans le coffre.

Elle a donc plusieurs usages. Le premier, c’est celui des imprévus. Parfois, la cigarette électronique lâche ; elle peut être récente, dans la fleur de l’âge, ne pas avoir présenté de défauts manifestes et puis comme ça, pour rien, elle ne génère plus de vapeur. C’est l’imprévu. Pas de problème, on a anticipé. On a la solution. Merci myblu. La première e-cigarette n’est peut-être pas totalement inutilisable. Elle refonctionnera peut-être. Mais dans l’attente de trouver une solution, le backup est là. Et si le backup ne fonctionne pas ? Voyez avec votre karma, la cigarette électronique n’y est peut-être pour rien.

Et puis le backup peut s’avérer aussi très utile pour rechercher de la discrétion. Un quai de gare, une soirée mondaine. Allez-vous vraiment sortir le gros modèle qui génère trop de vapeur ? Non, une fois de plus, merci myblu, deux ou trois aspirations en toute retenue.

Quel type de backup ?

Un backup doit-il être le modèle bis de la cigarette originale. C’est évidemment tout à fait possible. L’intérêt, c’est que les pièces de l’une sont interchangeables avec l’autre. On peut penser évidemment aux résistances. Pas besoin d’avoir plusieurs modèles ; c’est l’intérêt. Les façons de vaper seront les mêmes dans les deux cas, pas besoin de se familiariser avec deux façons d’aspirer et surtout, si vous avez en backup un modèle moins puissant, vous ne serez pas choqué par une aspiration plus douce.

Mais l’intérêt d’avoir un backup différent, c’est également celui de pouvoir s’adapter à de nombreuses situations dont celle qui exige d’avoir une vapeur plus discrète. Une fois de plus, myblu en backup, c’est l’idée qui vient en premier. Parce qu’en plus de pouvoir vaper discret, ça n’encombre absolument pas. C’est totalement léger, avec des sels de nicotine, ça remplit parfaitement sa fonction. Et bien évidemment, une myblu peut-être le backup d’une myblu !