Blog
Plus Icon
Pourquoi vapoter ?

Pourquoi vapoter ?

Il y a quelques années, la phrase que disait un non-fumeur à un fumeur, c’était : « tu fumes, toi ? ». Depuis quelques temps déjà, c’est devenu : « Tu continues de fumer ? ».

Il y a quelques années, la phrase que disait un non-fumeur à un fumeur, c’était : « tu fumes, toi ? ». Depuis quelques temps déjà, c’est devenu : « Tu continues de fumer ? ». Sous-entendu, « malgré tout ». Malgré les conseils des spécialistes, malgré le prix. Ce n’est pas par coquetterie que l’on change ses rituels, que l’on se met à utiliser une cigarette électronique du jour au lendemain et les raisons de cette transition sont incroyablement multiples. Pourquoi vapoter ? Un pourquoi appelle souvent une réponse unique. Là, très clairement, le passage à la vape peut se faire pour de multiples raisons croisées.

Pourquoi vapoter ? Parce que c’est moins cher.

Avec les hausses multiples du prix du tabac, et tout le monde a bien compris que le paquet de cigarettes qui passe la barre des dix euros n’est pas un aboutissement mais une étape, fumer est tout simplement devenu un luxe. Chaque fumeur s’est déjà posé la question en voyant un cendrier plein et en faisant des calculs de savoir si plusieurs centaines d’euros par mois étaient l’investissement le plus pertinent pour quelque chose qui termine au fond d’un cendrier. La réponse est évidemment non. Economiquement, le fumeur doit toujours se poser la question de ce qu’il pourrait faire avec la montagne d’argent virtuel qu’il pourrait amasser sans son rituel qui semble insurmontable à abandonner.

N’importe quel projet couteux devient plus accessible dès lors que l’on a plus cette hémorragie sur les comptes bancaires. Il faut savoir que passer à la vape n’est absolument pas une épreuve himalayesque. Un million de français ont quitté le tabagisme, avec la cigarette électronique. Financièrement, c’est encore un coût mais sans commune mesure avec la cigarette traditionnelle. Et chaque augmentation du prix du paquet creuse évidemment l’écart. L’investissement de départ n’est pas forcément extrême surtout si l’on opte pour des modèles comme myblu (un modèle qui a l’avantage de se trouver partout, chez la plupart des buralistes par exemple), un système à capsules, discret, d’une simplicité d’utilisation totale. Aucune connaissance particulière n’est nécessaire pour utiliser une cigarette myblu. Les capsules se clipsent dans la batterie, et aucune pression n’est nécessaire non plus pour produire de la vapeur. Un kit myblu est prêt à l’emploi dès son ouverture. Avec myblu, la vaporisation est sans mauvaise surprise, on est sur de la vapeur discrète, donc une consommation de liquide modeste, et les capsules pré-remplies offrent une des plus grandes contenances du marché. Là encore, c’est très économique.

Pourquoi le fumeur peut passer au vapotage ? Ou pourquoi arrêter de fumer ?

Le moindre avertissement sur un paquet de cigarettes nous le rappelle, le monde médical aussi : Fumer nuit à la santé. Rappelons simplement qu’une étude britannique, une étude fondatrice pour parler de la vape, explique que vapoter est 95% moins nocif que la cigarette traditionnelle (Public Health England). Mais au-delà de ça, des batailles de chiffres et des études qui sont dans une majorité des cas positives pour la vape, on peut revenir à des observations simples ou intuitives. Quel non fumeur apprécie réellement l’odeur de la fumée ? Toutes les études concernant le tabac signifient la même chose : commencer et continuer à fumer est vivement déconseillé. Toutes les études sérieuses sur la vape vont aussi dans le même sens : la vape est moins nocive à la cigarette traditionnelle. Pour de multiples raisons. La première, c’est que la vaporisation n’est pas une combustion et les substances générées par ce phénomène, plutôt que la vaporisation, si elles peuvent être évitées doivent être évitées, comme les goudrons et le monoxyde de carbone, deux molécules qui n’apparaissent pas lors des aspirations de vapeur de cigarette électronique. Mais malgré ces différences fondamentales de molécules entre cigarette et cigarette électronique, la transition de la première vers la seconde n’est pas si énorme qu’il n’y parait en termes de ressenti. L’ex-fumeur néo-vapoteur aspirera de la même façon, expulsera la vapeur comme il expulsait la fumée et la nicotine aura le même effet. C’est donc une alternative en douceur grâce à laquelle on peut gérer le taux de nicotine à la baisse de façon précise.

Pourquoi vapoter ? Pour une (re)découverte des saveurs.

Avec la vape, le nombre de saveurs est infini. Rien que pour la cigarette myblu, on dénombre plus d’une vingtaine de saveurs et pas seulement des goûts classiques qui vont s’apparenter aux tabacs. On trouve également des menthes, des fruités ou des gourmands.

Il y aurait beaucoup d’autres arguments qui permettraient de répondre à la question « Pourquoi vaper ? ». Au contraire, aucun n’est recevable à la question « Pourquoi fumer ? ».