Blog
Plus Icon
Qu’est-ce qu’un e-liquide végétal ?

Qu’est-ce qu’un e-liquide végétal ?

ndispensable « carburant » de la cigarette électronique (l’e-liquide est habituellement composé d’une base de propylène glycol et de glycérine végétale, à laquelle on adjoint un ou plusieurs arômes et de la nicotine, de façon facultative.

Indispensable « carburant » de la cigarette électronique l’e-liquide est habituellement composé d’une base de propylène glycol et de glycérine végétale, à laquelle on adjoint un ou plusieurs arômes et de la nicotine, de façon facultative. Pour une vape plus « verte », on peut avoir envie de tester des e-liquides 100 % végétaux, contenant de la glycérine végétale, du végétol et des arômes naturels.

Propylène glycol et glycérine végétale

Dans la plupart des e-liquides de cigarette électronique, on a du propylène glycol et de la glycérine végétale. Pour schématiser, le PG (propylène glycol) diffuse les arômes, la VG (glycérine végétale) va générer de la vapeur. Le PG est très fluide, la VG est plus épaisse. La conséquence de cet aspect un peu huileux, c’est que les e-liquides à fort taux de VG ne passent pas dans tous les clearomiseurs car le liquide n’est pas assez fluide pour s’immiscer facilement dans la résistance.

Le propylène glycol

Il y a quelques années, quand les premières boutiques de cigarettes électroniques sont nées, le PG était la superstar. On avait des e-liquides avec très peu de VG. Par commodité, parce qu’il fallait que les e-liquides passent dans l’ensemble des clearomiseurs et qu’à l’époque, le matériel était modeste. Mais lors des essais dans les boutiques, quelques personnes qui se mettaient à la vape toussaient beaucoup. Pourquoi ? A cause du propylène glycol, présent dans des proportions importantes. Parce qu’il est plus irritant que la glycérine végétale. Depuis, le matériel a beaucoup évolué et les e-liquides à fort taux de PG n’ont plus tellement lieu d’être. Des 50/50, des 40/60 font en sorte que les nouveaux vapoteurs ne toussent plus à la première aspiration, un phénomène qui passe assez rapidement de toute façon.

La glycérine végétale

Ingrédient de base de l’e-liquide végétal, la glycérine végétale (VG), également appelée glycérol, se présente, nous l’avons évoqué, sous la forme d’un liquide épais, visqueux, incolore et inodore, au goût sucré. Substance connue depuis longtemps, elle est issue de la saponification d’un corps gras — une huile animale ou végétale (généralement de tournesol, colza ou soja), à laquelle on ajoute de la soude pour former du savon. Comme les autres ingrédients de l’e-liquide, la glycérine végétale est omniprésente dans notre quotidien.

Ses propriétés hydratantes et humectantes en font un émollient de choix pour les préparations cosmétiques. On la trouve pure, parfois même bio, dans les boutiques de bien-être.

Dans l’e-liquide bio, sa saveur légèrement sucrée tempère le piquant du propylène glycol en apportant une agréable « rondeur » en bouche. Chauffée dans le clearomiseur, elle produit une vapeur généreuse.

Le végétol

Sans danger, lui non plus, mais produit de l’industrie chimique, le propylène glycol (PG) est aujourd’hui concurrencé par un nouvel ingrédient d’origine entièrement végétale. Issu de la fermentation de la glycérine végétale, plus clémente pour l’environnement que la production de PG, le végétol est notamment utilisé dans les filières cosmétique et alimentaire.

Plus écolo, donc, mais aussi moins irritant pour les voies respiratoires, le végétol est un excellent vecteur de saveurs. Il s’adresse à ceux qui souhaitent abandonner le PG et vapoter des e-liquides végétaux, faiblement dosés en nicotine ou plus riches en glycérine végétale, sans pour autant investir dans du matériel spécifique.

Un autre avantage du végétol c’est que, contrairement au propylène glycol, il n’assèche pas la bouche. Un ingrédient à suivre, donc !

E-liquide à base de végétol

Le végétol va également s’avérer plus efficace à d’autres points de vue. On s’aperçoit effectivement que la molécule diffuse mieux la nicotine mais également les arômes. Le végétol va accélérer le processus afin d’optimiser la diffusion de nicotine. Quand un vapoteur démarre la cigarette électronique, s’il lui arrive de dire que ce n’est pas comme la cigarette, en général, c’est ce phénomène qu’il pointe du doigt. Le végétol permet de réduire cette différence.

Et puis il y a la diffusion des arômes qui est clairement plus marquée, tout en discrétion. Un fabricant d’e-liquides n’aura pas à saturer son produit d’arômes (ce qui a tendance à générer un éventuel écœurement) et surtout, le végétol ne sera pas odorant pour l’entourage.

Les arômes naturels

L’arôme, ce sont ces quelques gouttes savamment dosées dans l’e-liquide, qui font de votre vape une expérience sensorielle unique. De qualité alimentaire, les arômes utilisés dans les e-liquides peuvent être bio, artificiels ou naturels.

Les premiers sont des produits de synthèse élaborés chimiquement, tandis que les seconds sont extraits de matières premières exclusivement naturelles, concentrées suivant des procédés de transformation réglementés (extraction à froid, distillation…). Les arômes naturels peuvent être bio mais pas nécessairement : cela dépend des matières premières utilisées et du procédé d’extraction. Tous répondent à des normes précises de qualité.

Le coût des arômes naturels est plus élevé que celui des arômes artificiels, mais c’est le prix à payer pour s’offrir une vape presque 100 % à base d’e-liquide végétal ou d’e-liquide bio…

Essayer myblu