blu
Panier € 0,00 0
 
Panier - aucun élément Close
Votre panier est vide.
Cinq mythes sur les cigarettes électroniques

Partager

Cinq mythes sur les cigarettes électroniques

Elle a ainsi été longuement et minutieusement examinée puis applaudie par les médias et sur Internet. Cette exposition massive a entraîné l’apparition d’un bon nombre de mythes à son sujet. Rien d’étonnant à cela si l’on considère le bouleversement sismique qu’a représenté le passage des cigarettes traditionnelles aux « e-cigarettes » au cours des dix dernières années. Voici quelques mythes qui, selon nous, méritent d’être brisés.

Mythe n° 1 : Le e-liquide contient de l’antigel
Celui qui a imaginé cette horreur a été très mal inspiré. L’un des ingrédients phares des e-liquides modernes est le propylène glycol, un liquide clair, incolore et non-corrosif. Ce produit chimique est parfois utilisé dans les antigels pour les rendre moins nocifs en cas d’ingestion. Croyez-le ou non, un grand nombre de produits alimentaires que nous consommons tous les jours contiennent aussi cet ingrédient. Le propylène glycol donne à la margarine sa texture veloutée, empêche les cristaux de glace de se former sur la crème glacée et permet aux grains de café d’absorber différents arômes lors du processus de torréfaction.

Mythe n° 2 : Les cigarettes électroniques mènent aux cigarettes traditionnelles
Le secteur de la cigarette électronique s’est construit sur les encouragements apportés aux fumeurs pour abandonner les cigarettes traditionnelles au profit des cigarettes électroniques. C’est donc exactement le contraire de ce qui est affirmé ci-dessus : ce sont les cigarettes traditionnelles qui mènent aux cigarettes électroniques. Un mythe de plus qui part en fumée!

Mythe n° 3 : Les cigarettes électroniques ont mauvais goût
Les cigarettes électroniques se présentent sous une multitude d’arômes et de dosages. Si vous avez entendu dire qu’elles avaient mauvais goût, c’est tout simplement que cette personne n’a pas trouvé son arôme idéal!  Que vous aimiez ou non les arômes fruités comme la cerise ou l’association fraise-menthe, blu vous propose un large éventail de saveurs pour vous aider à démarrer.

 Mythe n° 4 : Les cigarettes électroniques explosent
Des millions de personnes en France sont passées des cigarettes traditionnelles aux cigarettes électroniques et le nombre d’explosions documentées est infime. Les problèmes survenus étaient généralement liés à des produits de contrebande venant de fabricants peu scrupuleux. Les batteries lithium-ion utilisées pour les produits blu sont analogues à celles utilisées pour les téléphones portables. Chaque élément de nos cigarettes fait l’objet d’essais complets avant de parvenir à vos lèvres.

Mythe n° 5 : Le vapotage, c’est bizarre.
Et donc, cet ivrogne hagard, au pub, vous a dit que vous aviez l’air bizarre avec votre cigarette électronique aux lèvres ?  Mais qu’en sait-il ? Dans les bars-terrasses du futur, les cigarettes électroniques seront tout à fait acceptables. Pour finir, je dois vous dire que les rumeurs – que vous avez peut-être entendues – affirmant que le tournevis sonique du Docteur Who serait une cigarette électronique sont fausses, désolé! Bonne vape!

Le plus récent

close
Inscrivez-vous à la “newsletter blu” et soyez le premier a recevoir les dernières nouvelles.