blu
Panier € 0,00 0
 
Panier - aucun élément Close
Votre panier est vide.
Puis-je vapoter ou non en avion?

Partager

Puis-je vapoter ou non en avion?

C’est l’une des questions les plus importantes pour les vapoteurs désireux de prendre leur vaporisateur avec eux lorsqu’ils voyagent à l’étranger : puis-je vapoter ou non en avion ? En règle générale, la réponse est non, vous ne pouvez pas vapoter. Les règlement sur l’utilisation des vaporisateurs pendant les vols varient d’un pays à l’autre, et ces règlements changent rapidement, il est donc difficile de vous donner une réponse claire. Mais pour jouer la sécurité, vous devez supposer que vous ne pouvez pas vapoter dans tous les vols, où que vous voyagiez.

Les avions sont en effet considéré comme un espace public confiné. Lorsque quelqu’un utilise sa cigarette électronique dans un petit espace avec beaucoup de monde, il est difficile d’éviter d’être exposé à la vapeur si vous ne le souhaitez pas, donc dans de telles circonstances vapoter est interdit. De plus, vapoter représente un risque potentiel pour la sécurité des avions car certains appareils qui produisent beaucoup de vapeur peuvent déclencher les détecteurs de fumée situés dans les toilettes à bord.

RyanAir est une exception à cet règle, la compagnie permet de vapoter sur tous ces vols lorsque vous disposez d’une cigarette électronique qui ne produit pas de fumée. Cependant, il est important de noter que vous ne pouvez pas utiliser votre propre vaporisateur sans fumée ; vous devez en acheter un à bord à l’un des membre du personnel. Un porte-parole de la société explique: “Ces cigarettes étant sans fumée, elles ne provoquent aucune gêne pour les autres passagers et permettent aux personnes qui vapotent de passer un vol plus agréable et sans stress.”

Les règles sont légèrement différentes si vous voyagez avec une cigarette électronique (mais que vous ne l’utilisez pas pendant le vol), c’est généralement admis, mais seulement sous certaines conditions. La sécurité dans les aéroports et à bord des avions est si stricte que tous les appareils électroniques sont soumis à un contrôle de sécurité avant qu’ils ne soient autorisés à bord. Les réglementations varient d’un pays à l’autre, mais en 2014 le Royaume-Uni a introduit des contrôles de sécurité supplémentaires sur les produits électroniques indiquant que tous les appareils doivent être suffisamment chargés pour être mis en marche. Les personnes qui possèdent un appareil qui ne peut pas être mis en marche “ne seront pas autorisés à le faire monter à bord”. Les vaporisateurs ne dérogent pas à cette règlent.

Pendant ce temps, en 2015, le ministère des Transports des États-Unis a publié de nouvelles règles de sécurité en vol pour les cigarettes électroniques indiquant explicitement que ces dispositifs sont strictement interdits dans les bagages enregistrés. “Nous savons que des incidents récents ont impliqué des vaporisateurs dans les bagages qui peuvent prendre feu pendant leur transport. Les risques d’incendie en vol sont particulièrement dangereux. Bannir les vaporisateurs des bagages enregistrés est une mesure de sécurité prudente.” Cependant, cette interdiction n’est pas étendue aux cigarettes électroniques dans les bagages à main, ce qui est autorisé, mais une autre déclaration de mars 2016 mentionne que les cigarettes électroniques sont « explicitement interdites » dans les avions.

Avec les règlements  qui changent en permanence, la prudence reste le meilleur conseil. Si vous n’êtes pas sûr des règles de la compagnie aérienne sur laquelle vous volez ou de l’aéroport où vous prenez votre avion, il est préférable de vous renseigner et de clarifier la situation auprès d’un membre du personnel. Ou, pour être complètement sûr, vous pouvez utiliser un vaporisateur jetable et vapoter et en disposer avant de vous rendre à l’aéroport.

Image: Wikipedia (Creative Commons)

Le plus récent

close
Inscrivez-vous à la “newsletter blu” et soyez le premier a recevoir les dernières nouvelles.