Pour bien réussir le passage à la vape, vous avez besoin d’une chose : un déclic qui sera suivi d’une motivation. Peu importe la cigarette électronique que vous prendrez par la suite, avoir ce déclic, cette prise de conscience est toujours une bonne nouvelle. Lorsque le déclic de la vape a lieu, en général, on a déjà une idée plus ou moins précise de ce que l’on cherche : débuter le vapotage devient plus simple.


 

Débuter le vapotage par un déclic

 

Le déclic peut avoir lieu à n’importe quel moment : en faisant les comptes mensuels ou tout simplement parce que vous avez promis au petit dernier d’arrêter si jamais il avait eu son bac et contre toute attente, il l’a eu ! Peut-être avez-vous remarqué que les animaux domestiques ne fuient pas la cigarette électronique, ce qui n’est pas tellement le cas avec une vraie cigarette… Un déclic comme un autre.

Il convient donc de faire les choses dans l’ordre. Le déclic va nourrir la volonté d’arrêter le tabac. Et toutes les personnes « atteintes » du déclic auront une idée sur ce qu’elles recherchent ! On a tous vu des cigarettes électroniques dans la rue ou chez un ami et certaines tapent plus dans l’œil que d’autres, c’est comme avec les voitures. Une chose est sure : chaque personne décidée de passer à la vape a au moins un adjectif en tête qualifiant son futur achat. Et il faut bien reconnaitre que « discret » est le mot qui revient souvent.

Donc évidemment, pour répondre à cette demande de discrétion, celui qui passe à la vape pourra évidemment s’orienter vers le pod myblu, c’est une évidence. Pas beaucoup plus gros qu’une clé USB, il convient à toutes les poches et toutes les bourses : c’est le meilleur conseil pour une cigarette électronique.

 

« Tubulaire », « gros » et autres adjectifs

 

Parfois, ce n’est pas la discrétion que recherche le primo-accédant qui passe à la vape. Il veut parfois que ça ressemble à une vraie cigarette, au moins dans la forme. Le mot que recherche ce nouveau venu dans la vape, c’est tubulaire. Un tube. C’est souvent synonyme de simplicité, d’absence de réglage aussi. D’un diamètre similaire à ce qu’il recherche le kit complet blu PRO fera totalement l’affaire.

A d’autres moments, il s’agit d’un second déclic. La vape n’a pas marché la première fois, pour des raisons diverses et variées. Peut-être pas assez d’autonomie. Donc on décide de passer au modèle supérieur. Là, l’adjectif qui vient est « gros » parce que tout le monde a compris que la taille du dispositif est proportionnelle à son autonomie. Peut-être le blu ACE s’avèrera pertinent.

Sinon, évidemment, il est toujours possible de partir sur des modèles générant énormément de vapeur (TFV8, SKRR…) mais il est assez rare qu’un primo-accédant démarre la vape directement avec du matériel XXL, même s’il a déjà vapé auparavant.

Donc, le déclic, c’est bien, c’est toujours l’élément déclencheur. Savoir avec justesse ce que l’on recherche, c’est encore mieux. Il est donc pertinent de ne pas tout miser sur le design. Si blu a créé trois cigarettes électroniques, c’est qu’elles répondent à trois demandes spécifiques. Et sans faire preuve de fièvre acheteuse, il est tout à fait envisageable de combiner deux dispositifs, un pour la journée au bureau, un autre pour le soir devant le film. N’ayez pas peur de faire dans l’originalité, de sortir du schéma initial. Vous vouliez peut-être rester sur des saveurs tabac mais finalement, une pointe de menthe rafraichissante pour l’été n’est pas totalement saugrenue. Multipliez les expériences afin d’alimenter le fameux déclic et trouver exactement la vape qui vous convient afin de débuter le vapotage !

 

 

Partager

Haut de page

GET 10% DISCOUNT ON YOUR FIRST BLU ORDER!

Sign up to be the first to know about upcoming deals and receive 10% off your first order.

Non merci