L'utilisation de cigarettes électroniques dans les lieux publics est interdite en France, et cela s'étend aux espaces de travail fermés. Il se peut que certains chefs d'entreprise aménagent des zones spécifiques sur le lieu de travail où les vapoteurs sont autorisés à utiliser leurs cigarettes électroniques, mais ils ne sont pas légalement tenus de le faire. Le vapotage est encore autorisé dans les bureaux individuels à l'écart du public, mais si vous louez un espace, il est préférable de vérifier si vous êtes autorisé à vapoter ou pas.



Si votre travail consiste à travailler en extérieur, votre employeur pourra décider si vous pouvez ou non utiliser votre cigarette électronique, alors la meilleure chose à faire est de demander et de respecter la décision de votre employeur. Ne tentez pas d'utiliser votre cigarette électronique ou de vapoter furtivement si cela n'a pas été autorisé au préalable. Le montant des amendes individuelles s'élève à 35 €, et 150 € si vous ne payez pas à temps. Il est dans l'intérêt de votre responsable de veiller à ce que personne n'utilise de cigarettes électroniques, car il pourrait être passible d'amende pouvant atteindre jusqu'à 480 € s'il est constaté qu'il l'a autorisé sur les lieux.

Si l'on vous dit de ne pas utiliser votre vapoteuse sur votre lieu de travail, vous devrez vapoter à l'extérieur. Il vous suffit alors de trouver un endroit agréable à l'air libre pour vapoter. Dans un espace ouvert, personne ne viendra vous embêter. Il faut bien noter que les cigarettes électroniques ne sont pas permises dans les endroits où des enfants pourraient être présents (tels que les écoles), et qu'il n'est pas permis de vapoter dans les transports publics. Donc, si vous travaillez dans un tel secteur, assurez-vous de vous éloigner suffisamment du bâtiment pour éviter de soulever l'ire de votre chef.