Les règles concernant l'utilisation des cigarettes électroniques en avion ont beaucoup évolué au fil des années. Au début, on ne savait pas si l'on pouvait utiliser sa cigarette électronique dans les aéroports et à bord des avions eux-mêmes, car les différentes compagnies aériennes et les aéroports avaient des réglementations différentes.



Aujourd'hui, les règles sont plus claires et l'utilisation de cigarettes électroniques n'est plus autorisée à bord des avions ou dans les aéroports. Selon le pays d'où l'on vient, il existe des zones désignées pour l'utilisation de la cigarette électronique. Si vous souhaitez être sûr de la réglementation vous concernant, il suffit de vérifier les règles spécifiques à votre aéroport avant votre départ.

Les cigarettes électroniques ne sont pas autorisées en soute et doivent donc passer par le contrôle de sûreté pour aller en cabine. Tout e-liquide doit être alors placé dans un sac en plastique transparent, comme c'est le cas avec les autres liquides lors du contrôle. Cela induit également qu'il n'est pas possible de transporter des flacons de plus de 100 ml - bien que tous les flacons d'e-liquides blu® aient une capacité de 10 ml seulement. Le clearomiseur peut également fuir pendant le vol, il est donc préférable de le vider avant le décollage.

Selon votre destination, il sera peut-être impossible de vous procurer des e-liquides. Certains pays ne stockent pas les produits blu®, et d'autres pays ont des lois différentes concernant les cigarettes électroniques. Pour en savoir plus, consultez notre guide sur la Législation internationale applicable au vapotage.

Une fois le contrôle de sûreté passé, il est préférable d'emballer votre cigarette électronique dans une serviette en papier ou de la conserver dans un contenant étanche. En effet, le changement de pression lors du vol peut entraîner des fuites.