Au cours des dix années de commercialisation des cigarettes électroniques en France, la législation régissant le vapotage a été modifiée plusieurs fois. Ces modifications ne concernent pas uniquement les améliorations apportées aux produits. Elles concernent aussi les règles de vente et de fabrication des produits. Nous allons aborder ici la législation en vigueur en France et l'impact qu'elle peut avoir sur vous.



Où est-il interdit de vapoter en France ?

Actuellement, en France, il est interdit de vapoter dans tous les transports publics et dans tout espace pouvant être défini comme un espace de travail clos où l'employeur devra mettre en place de façon apparente une signalisation rappelant l'interdiction de vapoter et ses conditions d'application. En outre, il est interdit de vapoter dans les lieux où des enfants sont présents (comme les écoles). Toute personne enfreignant cette législation encourt une amende pouvant aller jusqu'à 150 euros.

La réglementation n'interdit pas de vapoter dans les restaurants et bars. Toutefois, il est important de rappeler que le propriétaire du lieu où vous vous trouvez peut choisir d'interdire le vapotage dans ses locaux. Donc demandez toujours l'autorisation de l'établissement avant de commencer à vapoter.

Quelles sont les restrictions applicables aux produits ?

La taille et le dosage en nicotine des e-liquides sont actuellement limités par la Directive Tabac. Une bouteille d'e-liquide ne peut pas dépasser 10 ml. Les clearomiseurs et les cartouches ne peuvent pas dépasser 2 ml de capacité. Le liquide contenant de la nicotine ne doit pas contenir plus de 20 mg / ml de nicotine.

La taille et le dosage en nicotine des e-liquides sont actuellement limités par la Directive européenne PDT. Une bouteille d'e-liquide ne peut pas dépasser 10 ml. Les clearomiseurs ne peuvent pas dépasser 2 ml de capacité. Le dosage en nicotine maximum des e-liquides est actuellement fixé à 20 %, alors qu'il était auparavant de 24 %.

blu soutient ces procédures car elles garantissent que tous les produits disponibles sur le marché sont fabriqués selon des normes strictes et elles défendent les intérêts des consommateurs.