La cigarette électronique vous a déjà fait économiser quelques deniers mais vous voudriez optimiser le phénomène. C’est tout à fait possible.


 

E-liquide pas cher : Où acheter ?

 

Il faut avant tout savoir une chose avec la vape : les prix de la cigarette électronique ne sont pas réglementés, autrement dit, quand deux points de vente sont situés dans la même rue, vous pouvez avoir deux prix différents. Le premier bon réflexe à adopter avec la vape est donc de faire jouer la concurrence, de voir s’il y a des offres de fidélité… Dans une boutique de cigarettes électroniques, un bel achat de plusieurs dizaines d’euros peut vous faire gagner quelques fioles e-liquide. Les boutiques où l’on vous propose la sixième fiole offerte ne sont pas rares et il est possible d’avoir en cadeau une ou deux résistances. Faites le tour des boutiques spécialisées de votre quartier ou de votre région pour faire jouer la concurrence.

Autre endroit particulièrement intéressant… Les salons de la vape. S’ils sont situés à proximité de chez vous, n’hésitez pas. Une place coûte une dizaine d’euros environ ; parmi les dizaines de stands, vous récupérerez inévitablement de précieux « samples » et d’allée en allée, vous redécouvrirez la gratuité.

 

Faire son E-liquide

 

Autre méthode pour vaper sans se ruiner, le DIY, acronyme de Do It Yourself (Faites-le vous-même). Le DIY, c’est clairement bien moins cher. Il suffit d’acheter une base PG/VG (un litre doit coûter une dizaine d’euros), des boosters de nicotine (deux euros les 10 ml environ), un concentré d’arômes (5 ou 6 euros les 10ml), des fioles vides, pour stocker vos mélanges. En fonction de la quantité d’arômes que vous mettez dans votre mélange, le prix de vos 10ml va monter ou baisser mais on peut légitimement les estimer aux alentours d’un ou deux euros les 10ml.

Attention, le DIY son e-liquide n’est pas non plus la solution miracle. Tout d’abord, on se fait conseiller par un professionnel : le DIY n’est pas à la portée de tous et il faut avoir une maitrise du sujet, aidé d’un spécialiste .

ça occupe de l’espace et ça prend du temps. Quand on commence ses recettes, on ne le fait pas pour 10ml mais pour 200, 500ml ou même un litre. Il faut donc prévoir un plan de travail. Ensuite, contrairement à un liquide du marché, on ne va pas le consommer immédiatement juste après le mélange. Il faut laisser reposer, deux ou trois semaines en secouant tous les jours pour que la recette soit totalement homogène. Et au final, le mélange peut tout simplement être décevant. C’est la solution la moins chère mais la plus contraignante.

Sinon, optimisez encore tout ceci en achetant des éléments de DIY sur une Vapexpo en quantité pour bénéficier de ristourne.  Vous passerez un peu pour un radin mais si vous êtes allé au bout de ce texte, disons que vous vouliez améliorer votre pouvoir d’achat !

Partager

Haut de page

GET 10% DISCOUNT ON YOUR FIRST BLU ORDER!

Sign up to be the first to know about upcoming deals and receive 10% off your first order.

Non merci