Est-ce que ma cigarette électronique peut déclencher l’alarme des détecteurs de fumée ?

*Comme tout dispositif nouveau, la cigarette électronique suscite de nombreuses interrogations. Avec l’obligation généralisée, depuis 2015, d’installer des détecteurs de fumée dans les lieux publics, mais aussi chez soi, la question se pose : la vapeur de mon e-cigarette déclenchera-t-elle une alarme ?

À première vue, c’est simple, et la réponse semble être dans la question : comme son nom l’indique, un vaporisateur produit de la vapeur et non de la fumée, et ne déclenchera donc théoriquement aucune alarme de ce type. En règle générale, c’est bien le cas. Dans la pratique, c’est un peu moins évident, et cela dépend en réalité du type de détecteur utilisé.

Il en existe trois : les alarmes de chaleur, les détecteurs ioniques et les détecteurs photoélectriques. Passage en revue, du plus rare au plus commun *

Les alarmes de chaleur

C’est le type d’alarme le moins courant et celui qui pose le moins de problèmes pour les vapoteurs. Ces détecteurs, principalement utilisés dans les ambiances fumigènes, comme les cuisines, les garages ou les pièces équipées d’une cheminée, réagissent aux très fortes hausses de température, pour vous prévenir d’un départ de feu. Le vapotage ne produisant aucune chaleur, vous pouvez tranquillement utiliser votre vaporisateur à proximité de ce type d’alarme.

Les détecteurs ioniques et la cigarette électronique

Constitués d’une petite quantité de matière radioactive (qui lui vaut aujourd’hui une interdiction de vente aux particuliers) située entre deux plaques chargées électriquement, ces dispositifs ionisent et génèrent un courant de particules qui, lorsqu’il est rompu, déclenche l’alarme.

Théoriquement, ils ne détectent que la fumée, dont les particules sont différentes de celles de la vapeur produite par votre e-cigarette. Celle-ci ne devrait donc pas déclencher l’alarme, mais ce type de détecteur étant très sensible à tout changement dans son environnement, il convient d’être prudent entre la cigarette électronique et le détecteur de fumée.

Les détecteurs photoélectriques et la e-cigarette

Il s’agit du dispositif de détection de fumée le plus commun, mais aussi le plus susceptible d’être déclenchée par la vapeur d’une e-cigarette. Leur fonctionnement repose sur l’utilisation de faisceaux lumineux optiques : lorsqu’il y a suffisamment de fumée au niveau du détecteur, le faisceau de lumière se rompt et l’alarme se déclenche.

Comparée à la fumée, la vapeur présente un risque moindre, mais pas nul, de déclencher l’alarme. Si la quantité de vapeur dans l’air est suffisante pour rompre le faisceau, alors l’alarme se déclenchera.

Utiliser un vaporisateur à proximité d’un détecteur de fumée

Il n’existe pas de règle stricte concernant l’utilisation de vaporisateurs à proximité des détecteurs de fumée. Selon le type de dispositif et sa sensibilité, certains pourront se déclencher et pas d’autres. Le mieux reste, comme souvent dans le cas de l’e-cigarette, de juger au cas par cas. Si vous produisez beaucoup de vapeur et que vous êtes très proche d’un détecteur de fumée, dans une zone où il y a du monde, il est préférable de ne pas vapoter. Vous supprimez ainsi toute probabilité de déclencher l’alarme, ce qui constituerait un désagrément pour vous et pour les autres.

Si vous êtes chez un particulier ou chez vous, ou que vous vous trouvez à bonne distance d’un détecteur de fumée et que vous ne soufflez pas votre vapeur dans sa direction, vous ne devriez avoir aucun souci. Si vous avez un doute, pour limiter les risques, vous pouvez exhaler la vapeur dans la direction opposée à celle du détecteur. Et quand bien même il se déclencherait, cela n’aurait que peu de conséquences car vous seriez de toute façon dans un environnement contrôlé.

Cependant, comme toujours, le bon sens et le respect des réglementations priment : si vous vous trouvez dans une zone où l’utilisation de cigarettes électroniques est strictement interdite, suivez les règles et ne vapotez pas !

Haut de page