À chacun son « sweet spot », cet équilibre parfait entre « throat hit », température et volume de vapeur, qualité du tirage et restitution des saveurs. Pour atteindre ce Graal, il faut vapoter le bon e-liquide dans le bon matériel. Du côté des appareils, l’univers de la vape a développé des centaines de références, et tout le monde tâtonne un peu au début, c’est normal. Voici quelques pistes pour choisir le clearomiseur de cigarette électronique de vos rêves. Objectif : trouver la bonne vape pour un maximum de plaisir.


Un tirage serré pour bien commencer

 

Le clearomiseur d’une cigarette électronique est un élément essentiel de votre e-cigarette, composé d’un réservoir, d’un embout buccal (ou drip tip), de connecteurs à sa base et d’une tête de chauffe (ou atomiseur), constituée d’une résistance et d’une mèche (ou bourre) qui conduit le liquide par capillarité jusqu’au fil résistif. En chauffant sous l’effet du courant électrique produit par la batterie, ce fil vaporise le liquide puis la vapeur est inhalée par l’utilisateur.

Tous les clearomiseurs pour e-cigarette ou presque sont aujourd’hui munis d’une bague « air flow » pour serrer ou desserrer le tirage en faisant entrer plus ou moins d’air et ainsi moduler le « hit », ce picotement dans la gorge recherché par les fumeurs que sait si bien restituer l’e-cigarette. Autre façon d’augmenter le « hit » et de faire évoluer l’expérience : varier la puissance de sa batterie.

La majorité des vapoteurs, débutants ou peu soucieux de considérations techniques, privilégient les clearomiseurs qui leur assurent un tirage serré en inhalation indirecte (ou MTL pour « Mouth to Lung »), proche de l’expérience du fumeur : on aspire, puis on retient la vapeur un instant avant qu’elle descende vers les poumons. Ces clearomiseurs permettent de vapoter des e-liquides à taux de nicotine élevé.

Vous avez peut-être aussi entendu parler d’inhalation directe (ou DTL, pour « Direct to Lung ») : le vapoteur aspire directement la vapeur vers ses poumons, au moyen d’un clearomiseur muni d’une résistance basse (inférieure à 1 ohm), qui a besoin de plus d’air pour se refroidir et produit donc plus de vapeur. Ces clearomiseurs dits « subohm » sont plus gourmands en liquide et restituent un peu moins bien les saveurs. Nombreux sont ceux qui, au gré des améliorations successives de leur matériel, découvrent avec le subohm des sensations inédites. Fabriquer des nuages, ressentir un « hit » puissant à partir de liquides moins fortement dosés en nicotine, cela peut avoir des avantages. Nous conseillons cependant cette pratique aux vapoteurs avancés, qui trouvent leur content à des taux inférieurs à 6 mg/ml en moyenne.

 

Alors, quel clearomiseur pour cigarette électronique choisir ?

 

Une fois que vous avez déterminé le type d’inhalation qui vous convient, n’oubliez pas que la bonne vape se trouve au croisement de plusieurs critères :

 

  • Le type de résistance

La valeur de la résistance, mesurée en ohm, a un effet direct sur la quantité, la température et la saveur de la vapeur. Ainsi, plus cette valeur est basse (inférieure à 1 ohm, dite « subohm », pour l’inhalation directe), plus la vapeur sera chaude et généreuse. Comme le volume et la chaleur augmentent l’effet de la nicotine, plus la valeur de la résistance sera basse, plus faible sera le taux de nicotine de votre e-liquide.

Il existe différents types de résistances, qui conditionnent le choix de votre clearomiseur mais aussi de votre batterie puisque, pour fonctionner, toutes les résistances ne répondent pas à la même puissance électrique :

– Robustes et peu onéreux, les clearomiseurs de type Kanger 2 ou Blu Pro à mèche longue en fibre de silice, de verre ou de coton organique (pour un meilleur rendu des saveurs) sont parfaitement adaptés aux vapoteurs débutants. Sur certains modèles, vous pouvez changer la mèche et la résistance, dont la valeur oscille entre 1 et 2,5 ohms.

– Parfaits aussi pour les débutants et les amateurs de batteries cylindriques de type Vision Spinner, les clearomiseurs simples BCC (« Bottom Changeable Coil») de type Evod, e-Smart ou Protank sont dotés d’une résistance simple à mèche courte qui restitue mieux les saveurs.

– Plus puissants grâce à leur double fil résistif, les clearomiseurs BDC (« Bottom Dual Coil ») de type Aspire CE5-S ou Kanger Mini Protank 3 génèrent plus de vapeur et d’arômes, mais consomment un peu plus d’e-liquide et de batterie. Leur résistance interchangeable est disposée dans le bas du clearomiseur.

– Plébiscités par les vapoteurs confirmés, amateurs de vape indirecte, les clearomiseurs BVC (« Bottom Vertical Coil ») de type Aspire ET-S et K1 ou, plus haut de gamme, K3 et Nautilus présentent une résistance interchangeable placée dans une cheminée verticale pour une meilleure vaporisation du liquide, un moindre encrassement, une longévité accrue et une meilleure restitution des saveurs.

– Conçus pour l’inhalation directe, les clearomiseurs subohm de type Cubis Protank de Joyetech, Eleaf Melo, Aspire Cleito ou Nautilus X, ou encore blu ACE, avec sa résistance en 0,6 ohm, sont équipés d’une résistance d’une valeur inférieure à 1 ohm nécessitant une puissance élevée (entre 20 et 200 W) et donc un mod électronique ou mécanique adapté. La température de chauffe de la résistance étant bien plus élevée que sur les clearomiseurs standards, ces clearomiseurs assurent une entrée importante de liquide pour approvisionner en continu la fibre située au niveau du fil résistif, et génèrent beaucoup de vapeur et des sensations puissantes en gorge. La consommation de liquide en est décuplée. Les clearomiseurs subohm sont particulièrement adaptés aux liquides visqueux, riches en glycérine végétale, à des taux de nicotine plus faibles qu’en utilisation classique.

– Enfin, conçus à l’origine pour consommer en inhalation directe de petites quantités d’e-liquide tout en préservant les saveurs, les drippers (« goutte à goutte ») font la joie des amateurs de reconstructible et de matériel sur-mesure. Certains modèles de clearomiseurs haut de gamme embarquent ce type d’atomiseur, notamment l’Exceed Air plus de Joyetech, ou les légendaires Leto RTA de Titanide et Taifun GT.

 

  • La température de la vapeur

Elle dépend de la position de la résistance dans le clearomiseur de la cigarette électronique et de la puissance de votre batterie. Les fumeurs ont l’habitude de consommer une fumée chaude. En vapotant, vous pourrez cependant choisir d’adopter une vapeur chaude, tiède ou froide. Encore une fois, cela dépend du clearomiseur. Les clearomiseurs « top coil » à mèche longue de type Kanger 2 ou Blu Pro produisent une vapeur chaude, car la tête de chauffe est située en haut du clearomiseur, près de la gorge de l’utilisateur. Les clearomiseur BVC à bourre embarquée dans une cheminée allongée de type Aspire ET-S, CE5-S, K1 ou Nautilus produisent une vapeur tiède. Avec leur résistance située dans le bas du clearomiseur, les Kanger T3S ou eVod BCC produisent une vapeur froide. Pour vous décider, il suffit de tester !

 

  • La contenance du réservoir

Les petits fumeurs verront d’un bon œil les clearomiseurs de faible contenance (de 1 à 2 ml), type e-Smart Kanger, Aspire CE5-S ou BLU pro, qui se montent sur des batteries tubulaires chic et discrètes. Pour éviter la panne de carburant, les vapoteurs réguliers favoriseront des réservoirs rechargeables de plus grande contenance (de 2 à 5 ml). Toujours munis de leur fiole, les chasseurs de nuages se tourneront vers des tanks de grande contenance.

 

  • L’esthétique

C’est un point à ne pas négliger car il emportera peut-être votre choix, une fois que vous aurez déterminé de quel type de matériel vous avez besoin. Tout dépend de la batterie que vous aurez sélectionnée. Les boxs reçoivent facilement des clearomiseurs charnus ; en fonction de leur diamètre, les tubes s’accordent mieux aux clearomiseurs de plus faible contenance de forme allongée. À vous ensuite de choisir le matériau, la couleur, le décor, le drip tip… les variations sont presque infinies !

 

Le podmod, prêt-à-vaper

 

Enfin, à tous ceux qui souhaitent découvrir le vapotage sans se prendre la tête, avec un matériel robuste, pratique, esthétique et économique à la fois, les kits tout-en-un (« All in One ») et les podmods à capsules pré-remplies ou à cartouches rechargeables offrent une vape minimaliste qui a tout pour plaire. D’utilisation simplissime, high tech et discrets, de format stick ou minibox, ces dispositifs n’exigent aucune manipulation fastidieuse et permettent l’inhalation indirecte, parfaite pour les débutants comme pour les vapoteurs plus avancés qui souhaitent glisser un matériel d’appoint dans leur sac ou leur poche.

Parmi les modèles les plus plébiscités, citons l’incontournable myBlu, design et légère, mais vraiment puissante, ou encore l’UD Lynq et l’Aspire Cobble AIO !

 

Partager

Haut de page

GET 10% DISCOUNT ON YOUR FIRST BLU ORDER!

Sign up to be the first to know about upcoming deals and receive 10% off your first order.

Non merci